Gaz de schiste, OGM et embryons

Conservés dans l'azote liquideLe Parlement a autorisé l’expérimentation sur les embryons humains. Le projet de loi a été voté le mardi 16 juillet. Le gouvernement n’a pas appliqué la loi de 2011 qui impose la tenue d’un grand débat public, des états-généraux, lors de toute modification de la loi sur la bioéthique. Il n’a pas non plus sollicité l’avis du Conseil d’état, ni réalisé une étude d’impact. A l’aide d’un artifice juridique, le gouvernement a, encore une fois, fait fi d’un grand débat public et il s’est arrangé pour que le vote ait lieu en plein été. Ainsi, une loi très importante a été votée en catimini.

La même semaine, l’INRA renonçait à l’expérimentation des OGM en plein champs, faute d’autorisation gouvernementale. Également, François Hollande nous assurait qu’il n’y aurait pas de recherche scientifique en vue de l’exploitation de gaz de schiste en France.

Une telle situation nous interroge car il y a une incohérence : pour les OGM et le gaz de schiste, on renonce à la recherche pour des raisons écologiques, mais pour la recherche sur les embryons, on laisse de côté les questions bioéthiques (qui sont aussi écologiques) pour donner une carte blanche à l’industrie pharmaceutique. Lire la suite

Mgr Rey parle des présidentielles.

Les élections présidentielles de 2012, malgré des campagnes médiocres, ont révélé un phénomène original : le retour des catholiques dans la scène politique. Des fidèles laïcs, mais aussi le clergé, ont décidé de parler dans cette campagne électorale. Nous passons d’une discrète action « en chrétien » à un discours « en tant que chrétien ». 

Nous pouvons citer différentes interventions : le document de la Conférence des évêques de France du 3 octobre 2011, le livre « Quelle société voulons-nous ? » de Mgr Vingt-Trois, la vidéo réalisée par SAJE prod… Mais aussi en dehors du cadre ecclésial, au sein de la société civile : la Fraternité des Chrétiens Indignés. Dans les partis politiques, différentes organisations de laïcs (distinctement de l’Eglise bien sur) : les Poissons roses au PS, le PCD à droite. Enfin, hors tout cadre : le mouvement « Votons cohérent ». 

En un mot : ça bouge ! C’est très positif. Mais je souhaiterais revenir sur une déclaration : celle de Monseigneur Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon en date du 29 mars dernier.  Lire la suite