Après l’affaire Castellucci : les blogs et le devoir d’information.

La blogosphère chrétienne connaît souvent des épisodes remuant. Ce fut le cas lors de la polémique qui a touché la représentation à Paris de la pièce de théâtre : « Sur le concept du visage du Fils de Dieu » de Romeo Castellucci. « L’affaire Castellucci » comme il convient de l’appeler a suscitée de très vives passions. D’abord il y a eu des appels à « Défendre le Christ » de la part d’organisation très à droite comme Civitas ou le Renouveau Français (entre autre). Puis, de nombreux blogueurs et personnalités ont exprimé une opinion divergente appelant les chrétiens à raison garder. J’ai été dans cette deuxième catégorie. 

Une polémique est née de la confrontation des deux points de vue. Commentaires de blogs, pages Facebook, tweets, propos radiophoniques, le débat était houleux pour ne pas dire âpre et violent. Certains ont été copieusement insultés commeMyriam Picardqui s’est fait maltraitée sur une station de radio se revendiquant de la bienséance… J’ai moi-même été malmené sur mon mur Facebook et j’ai même reçu un mél d’insulte très violent d’un petit jeune de 19 ans… 

Cette polémique terrible a été suivie d’une autre vague de discussion (plus soft que la précédente). En effet, un troisième point de vue est apparu qui ne concerne pas la pièce en elle-même : Certains blogueurs ont regretté que les divisions des chrétiens aient été étalées sur la place publique. Affirmant que « nous ne sommes pas seuls », ils semblaient déplorer les réactions à l’encontre des groupes extrémistes qui ont attaquéla pièce. Nonpour défendre Civitas, ils n’ont pas d’accointance avec eux, mais pour condamner ces divisions. 

J’avoue que ces déclarations m’ont laissé perplexe. Ils disent une vérité : les divisions font du tort à l’Eglise. Le Christ nous a appelés à l’unité. Je suis d’accord la dessus. 

Mais malgré tout je ne parviens pas à souscrire à ce discours. Pourquoi ? Lire la suite

Publicités