Il y a de nombreuses demeures dans la cathosphère

blogVendredi 26 juillet, dans le Monde, Samuel Laurent a écrit un article sur l’Institut de formation politique, une organisation libérale-conservatrice souhaitant former de futurs cadres politiques.

L’article est bien documenté, il est instructif, mais il y a quelques points discutables sur lesquels je souhaite revenir.

En décrivant l’IFP, Samuel Laurent nous présente un aperçu du monde libéral-conservateur français qui est montré comme ayant des connexions avec l’extrême droite et avec des organisations catholiques, des mouvements pro-vie et pro-famille… Ainsi, il fait une assimilation claire entre libéral-conservatisme et « droite de la droite ». Cette assimilation est vraie pour certaines organisations qu’il cite : l’IFP, Polémia ou des pure player comme Nouvelles de France ou Contrepoint qui sont en effet très à droite. De même pour certains noms cités (Jean-Yves Le Gallou ou feu Dominique Venner) qui sont des figures de l’extrême droite et proches du FN.

Mais, outre le fait que certains libéraux-conservateurs (LibCons) ne se reconnaissent pas dans cette droite extrême, il y a des raccourcis gênant : pourquoi donc mettre la Manif pour tous (LMPT) ou Vita dans cette même nébuleuse ? Etre pro-vie suffirait-il pour être « LibCons » ?  Lire la suite

Gaz de schiste, OGM et embryons

Conservés dans l'azote liquideLe Parlement a autorisé l’expérimentation sur les embryons humains. Le projet de loi a été voté le mardi 16 juillet. Le gouvernement n’a pas appliqué la loi de 2011 qui impose la tenue d’un grand débat public, des états-généraux, lors de toute modification de la loi sur la bioéthique. Il n’a pas non plus sollicité l’avis du Conseil d’état, ni réalisé une étude d’impact. A l’aide d’un artifice juridique, le gouvernement a, encore une fois, fait fi d’un grand débat public et il s’est arrangé pour que le vote ait lieu en plein été. Ainsi, une loi très importante a été votée en catimini.

La même semaine, l’INRA renonçait à l’expérimentation des OGM en plein champs, faute d’autorisation gouvernementale. Également, François Hollande nous assurait qu’il n’y aurait pas de recherche scientifique en vue de l’exploitation de gaz de schiste en France.

Une telle situation nous interroge car il y a une incohérence : pour les OGM et le gaz de schiste, on renonce à la recherche pour des raisons écologiques, mais pour la recherche sur les embryons, on laisse de côté les questions bioéthiques (qui sont aussi écologiques) pour donner une carte blanche à l’industrie pharmaceutique. Lire la suite

Le Gouvernement serait-il mal-à-l’aise avec l’écologie ?

Delphine Batho et son successeur, Philippe MartinIl semble que François Hollande ait du mal avec l’écologie… beaucoup de mal même. Le limogeage de Delphine Batho semble confirmer ce malaise. En effet, celle-ci a eu le malheur de critiquer un projet de budget contenant de très grosses coupes au détriment du ministère de l’écologie. Ministère qui se trouve dans la situation peu enviable de plus gros perdant du nouveau budget ! 

Tout un symbole ! Ce qui peut nous laisser penser que le gouvernement Ayrault considère l’écologie comme la cinquième roue du carrosse républicain… et nous le pensons sérieusement, tant cet évènement n’est pas le seul symptôme : avant madame Batho, c’est Nicole Bricq qui a fait les frais d’une éviction pour cause de désaccord avec le gouvernement socialiste sur les forages au large de la Guyane. 

Pour le binôme Hollande-Ayrault un bon ministre de l’écologie serait-il un ministre muet ? Lire la suite