Les Veilleurs de l’espérance

VeilleursLe vote solennel de la loi élargissant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe a eu lieu hier, le 23 avril.

Nous aurions pu être tristes, abattus, défaits. Nous aurions pu nous lamenter. Nous aurions pu ranger nos sweats, drapeaux et pancartes.

Et pourtant non, tout le contraire s’est produit. Nous avons continué de manifester, mais surtout, après la manif autorisée par la Préfecture de Police, il y a eu la nuit des Veilleurs.

J’ai participé à cet évènement. Ce fut une expérience marquante. Expérience est le mot juste car on ne sort pas indemne d’une démarche aussi forte, aussi étonnante.

Tous ensembles, assis sur la pelouse des Invalides, l’un près de l’autre, alternant un homme et une femme, nous étions tournés en direction de l’Elysée. Cinq milles Veilleurs tenant un lumignon, ou plutôt un gobelet en plastique avec une bougie à l’intérieur. Tout simplement, dans le calme, dans le silence entrecoupé de chants, notamment de l’hymne des Veilleurs :   « l’Espérance ». Personne ne parlait, tout le monde était attentif, recueilli. Ce silence était celui de la paix, il nous conduisait vers une paix totale, véritable : la paix du cœur.

La non-violence active est d’abord une non-violence intérieure. Pour agir dans le monde sans le blesser, sans l’agresser, dans la paix, il faut d’abord être en paix à l’intérieur de soi. Il n’y a pas de paix véritable sans paix du cœur : la Veillée est aussi une démarche d’apaisement intérieur.

L’action de la Veillée est pourtant forte, puissante. Paix intérieure ne signifie pas mollesse ou défaitisme. La non-violence active n’a rien à voir avec le « pacifisme » qui est un mot ambigu qui peut signifier un refus du conflit conduisant à accepter une défaite sans se battre. La non-violence active, bien au contraire, est une lutte, un combat. Mais un combat qui refuse toute violence, c’est-à-dire tout acte qui fasse du mal, du tort à autrui. La non-violence refuse aussi bien la violence physique que verbale ou psychologique. La non-violence ne veut pas le mal, la souffrance, la tristesse des personnes, car son moteur est la charité, la véritable charité qui désire le bien de l’autre. Comme le disait Martin Luther King : «La non-violence est une arme puissante et juste, qui tranche sans blesser et ennoblit l’homme qui la manie. C’est une épée qui guérit. »

Pour un chrétien, la non-violence active est l’application de l’appel du Christ à aimer nos ennemis. Par la non-violence nous tendons l’autre joue, c’est-à-dire que nous sommes toujours en disposition d’accueil de l’adversaire. Car l’adversaire n’est pas seulement un adversaire, il est un homme, un frère et l’acte que nous dénonçons chez lui n’est pas constitutif de son être. Ainsi, puisque sa personne est sacrée, puisqu’elle est aimée, nous ne pouvons lui commettre un mal sous prétexte que l’action de cette personne est mauvaise. La non-violence est donc une bienveillance absolue.

La non-violence n’est pas l’apanage des chrétiens, bien sûr, car son plus grand théoricien était hindoue : Gandhi. Tout Homme est appelé à comprendre et vivre la non-violence : le mouvement des Veilleurs est aconfessionnel et il comprend des gens de tous horizons.

La non-violence est une puissance car elle est un acte de désobéissance civile. La Veillée est une manifestation illégale qui occupe l’espace public. En soi elle est un acte de résistance. Mais sa puissance est qu’elle est irrépressible. Un gouvernement qui envoie les forces de l’ordre contre des non-violents risque de se discréditer et de passer pour autoritaire. Une telle violence contre eux serait injustifiable.

Les Veilleurs ont fait l’objet d’arrestations par les CRS une fois, la semaine dernière. Un certain nombre ont été délogés manu militari et ont fini en garde à vue. Les Veilleurs sont restés calmes, n’ont émis aucune violence. L’opposition parlementaire n’a pas manqué de condamner ces arrestations, les forces de l’ordre sont allées trop loin : elles ont voulu réprimer les irrépressibles, c’était une mauvaise idée qui a rejailli sur le gouvernement. La Police n’a pas attaqué les autres veillées.

Les Veillées sont redoutables car elles fondent un mouvement puissant et déterminé. Rester en silence, lire des textes, déclamer des vers, lire des lettres de personnalités, jouer de la musique. Tout en rapport avec la famille, la différence homme-femme, l’enfance, tout est là pour défendre le plus faible. Les mots jaillissent du silence. Ils sont puissants. Ils sont la meilleure réponse aux idéologies nées des gender studies car ces idéologies sont construites sur des mots détournés, déformés et diffusés dans notre société. On ne répond au novlangue que par la vérité, que par les mots utilisés dans leur sens véritable, leur sens premier.

Les Veillées sont entrecoupées de témoignages. Dans l’ombre, discrètement, des personnes parlent. On ne dit que leur prénom, éventuellement leur âge et leur activité. Ils parlent peu, quelques minutes, mais disent des choses frappantes. François-Xavier, 27 ans, élu, a enlevé son écharpe de maire-adjoint devant nous. Il nous l’a remis car « elle nous appartient ». Il exprime par ce geste que l’élu est au service de ses concitoyens… et que ce que le pays traverse actuellement est dû à des élus qui ne se sont pas mis à notre service. Enfin, il nous a demandé pardon, en leur nom. C’est fort, c’est beau.

La Veillée est une expérience forte et elle délivre un message puissant : nous sommes là dans la paix pour la protection du plus faible.

Mais surtout, les Veilleurs sont des témoins de l’espérance : ils espèrent en un monde meilleur où le plus faible est protégé. L’espérance est une force, car c’est elle qui nous donne le courage de continuer coûte que coûte.

Les Veilleurs vont continuer de veiller quoi qu’en disent les forces de l’ordre et le gouvernement, ils ne lâcheront rien et rien ne pourra les arrêter.

Publicités

10 réflexions au sujet de « Les Veilleurs de l’espérance »

  1. Très bon témoignage, merci! Plus j’y pense, plus je me dis qu’on perd son temps à se demander qu’elle suite sera donnée aux Veilleurs. Que les veillées se poursuivent jusqu’à épuisement ou qu’elles s’arrêtent demain, qu’importe ? Le témoignage est donné, la voie est ouverte. A tous ceux qui se sont reconnus dans ce mouvement de le faire murir en eux, pour qu’il serve les actions à venir.

    • Merci ! Je suis d’accord, ce qui compte c’est que ce soit lancé. Après, nous verrons bien. Je suis convaincu que cela portera des fruits, mais des fruits inattendus, et sans doute très surprenants. Ce mouvement est apparu spontanément, son écho, sa diffusion ont été très forts, très rapides et inattendus. Je pense qu’il va se passer de belles choses.

  2. Merci pour ce très bon billet ! Une très bonne analyse couplée à un véritable témoignage, c’est très appréciable !
    Sinon, pour François-Xavier, même s’il n’a pas dit son nom je pense qu’on l’a reconnu, hein … 🙂

  3. Pourquoi s’acharner contre un texte démocratiquement voté qui s’impose à tous. c’est la Loi républicaine. c’est la loi de la majorité démocratiquement élue. Vous avez perdu la bataille. S’obstiner ferait prendre des risques à la démocratie et à la république.
    Je comprends que d’un point de vue catholique, cette loi de l’égalité pose problème mais en tout état de cause, il s’agit uniquement du mariage civil et j’ajouterais que ce n’est pas une obligation. Tout comme un homme et une femme ne sont pas obligé de se marier … ou de divorcer

    • Ce n’est pas le mariage homo qui provoque cette contestation, c’est l’adoption. Chaque enfant a le droit à un père et une mère.
      Nous veillons pour défendre les enfants, pas contre les homosexuels.

    • Il faudrait que vous disiez cela à tous ceux qui ont manifesté ces trente dernières années contre des projets de lois votés. CPE, réformes sociales, école libre… il y a beaucoup d’exemples et tous les gouvernements ont cédé devant les revendications populaires, et c’est normal car on ne gouverne pas un pays sans le peuple. Le seul Président avant Hollande a avoir tenu bon contre des manifs a été Sarkozy… regardez bien, les propos d’Hollande et du Gvt face à la Manif pour tous ont une facheuse ressemblance avec ceux de Sarko. Or je vous le dit : je n’aime pas du tout la gouvernance sarkozienne. On ne méprise pas des millions de gens qui défilent dans la rue, on ne fait pas passer un projet aussi impopulaire (55% contre selon les sondages). Au moins, Hollande aurait pu trancher le débat par un référendum… non, il préfère le passage en force. C’est dommage.

  4. Ping : Les Veilleurs de l’espérance | Mar...

  5. Ping : La violence et la non-violence | Rue de Vaugirard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s