Par-delà Ben Laden et Breivik : vivre ensemble après le 11 septembre.

Coexister. C’est le nom d’une association promouvant, et vivant, le dialogue interreligieux. Elle a été fondée à Paris le 11 septembre 2003 par des jeunes chrétiens, juifs et musulmans. Son but est d’œuvrer pour la paix en montrant que les fidèles des trois religions monothéistes peuvent vivre ensemble dans la paix. 

Vivre ensemble…Depuis le 11 septembre 2001, la machine infernale du choc des civilisations semble enclenchée. Al-Quaïda a déclaré la guerre à la civilisation occidentale, et certains « chrétiens » (croyants ou pas) répondent à cette guerre par des provocations. Le « Coran burning day » aux Etats-Unis, les « apéros saucisson pinards » en France, ou pire : la folie meurtrière d’Oslo, par Anders Behring Breivik. 

Peut-on encore vivre ensemble ? Les partisans du dialogue interreligieux et les artisans de paix disent que oui. Mais d’autres sensibilités, plus radicales, soutiennent que non. Je n’apprécie pas beaucoup l’attitude de ces derniers, qui refusent toute rencontre avec le musulman. Mais cette attitude mortifère est hélas présente dans notre pays, et il faut en parler. 

L’obsession de l’Islam 

Dans un de ses articles, le blogueur Koztoujours a employé une formule originale : l’Islamobsession. C’est cette curieuse manie qu’ont certains extrémistes de voir partout les signes de l’invasion de la France par des hordes sarrasines. 

L’obsession de l’Islam connaît un public varié : Les plus connus sont des catholiques traditionnalistes qui se retrouvent dans des organisations très actives sur le net. Pas besoin de leur faire de la publicité, leurs sites sont déjà suffisamment connus. Mais il y a aussi les laïcistes de Riposte laïque et les néo-païens du « Bloc identitaire »…Ces traditionnalistes ont de curieux alliés.

Tous évoquent régulièrement l’Islam comme étant une menace pour la France et ils agitent le spectre d’une France devenue une République Islamique dans un horizon plus ou moins proche. Ce futur fantasmé porte le nom « d’Eurabia », contraction d’Europe et d’Arabie. Cette idée circule dans toute l’Europe mais aussi aux Etats-Unis.

Le tueur d’Oslo, Anders Behring Breivik est l’archétype de l’Islamobsédé. Il incarne mieux que tout autre cette violence extrême générée par la phobie de l’Islam. Certains disent qu’il est une exception du fait qu’il serait fou… Sur sa santé mentale, les psychiatres sont partagés. Il est certain que cette froideur, cette absence de remord et ces propos étranges indiquent qu’il a pris quelques distances avec la réalité. Maisce personnage a de nombreux supporters…Faites l’expérience sur Facebook en tapant « Breivik ». Vous tomberez sur un grand nombre de pages condamnant l’assassin d’Utoya, mais vous trouverez aussi cette page. Elle est favorable au sinistre norvégien… Je vous averti : ça fait froid dans le dos. Breivik est montré en héros, ses crimes sont justifiés voire même encouragés.

Toujours au sujet de l’affaire norvégienne, des propos effrayants ont été tenus en France par des membres du Front National. Le tueur est comparé à Charles Martel et à un héros de l’Occident…

Mais cela ne s’arrête pas à des soutiens à Breivik. D’autres individus ne cachent pas leur souhait de participer directement au choc des civilisations. La presse a évoqué cette semaine cette invraisemblable, mais véridique, appel au meurtre sur une page Facebook. Un message laconique : «Égorger les musulmans à la place des moutons. » Le message appelle à des meurtres pour la fête de l’Aïd, le 6 novembre prochain. Ca se passe de commentaire.

Enfin, l’émission de France 2 « Les infiltrés » a défrayé la chronique il y a un an en filmant de l’intérieur une organisation d’extrême droite à Bordeaux : Dies Irae. Les images, les propos sont effrayants. Violence, haine, ce groupuscule va jusqu’à préparer une milice armée sur le modèle des organisations paramilitaires américaines. Regardez cette émission, vous trouverez tous les ingrédients de la plus glauque obsession de l’Islam. Le péril musulman revient dans la bouche de certains comme une idée fixe. Ces individus justifient la plus horrible violence pour lutter contre une prétendue « invasion ». C’est quasiment pathologique : une obsession…

Voici l’émission : http://youtu.be/FSOGYCSI0bE

Comme le dit le journaliste : ils rêvent de guerre civile et s’y préparent…

D’autres Breivik existent. Ils sont peut-être moins fous que lui car ils n’oseront pas prendre le risque d’une vie passée en prison. Mais ils sont là et nous ne sommes pas à l’abri d’attaques terroristes de ce genre.

Mais les antimusulmans le savent-ils : Ils ont beaucoup plus de points commun avec les terroristes islamistes que de divergences…Regardons leur mécanisme de plus près.

Islamistes et Islamophobes : même combat ?

Nous trouvons chez les obsédés de l’Islam un raisonnement proche de celui des islamistes. Paradoxalement, les catholiques traditionnalistes islamobsédés ont rigoureusement la même structure mentale que les suppôts de Ben Laden. On peut faire un parallèle comparable en remplaçant les tradis par les laïcistes ou les néo-païens. Mais nous limiterons notre analyse aux catholiques réactionnaires.

Pourquoi dire qu’il y a identité de structure mentale ? Etudions leurs principaux traits de caractère les uns après les autres :

Leurs angoisses sont étrangement symétriques :

  • Pour Al-Quaïda : La crainte d’un monde musulman occidentalisé.
  • Pour les islamobsédés : Un Occident islamisé, « l’Eurabia ».

Leur refus du monde contemporain au profit d’un passé glorifié :

  • Le monde musulman est trop moderne pour Al-Quaïda : certaines dictatures Arabes sont trop laïques, trop libérales ou au contraire trop socialistes (cas de la Libye de Kadhafi).
  • L’Occident renie ses valeurs pour les chrétiens intégristes. Eux aussi considèrent que les Etats occidentaux sont trop laïcs, trop libéraux ou, pour certains, trop socialistes.

Leur même condamnation d’un hypothétique « ennemi de l’intérieur » :

  • Pour Al-Quaïda les dirigeants Arabes sont liés de près ou de loin aux Etats-Unis. Ce sont non seulement des apostats, mais aussi des gouvernements serviles et soumis à l’Occident.
  • Les chrétiens intégristes condamnent clairement les démocraties occidentales car elles sont jugées trop molles avec l’Islam. Ils agitent le spectre de « l’Allahïcité », une laïcité favorable à l’Islam selon eux. Ils évoquent aussi la notion de Dhimmitude, la soumission des chrétiens dans un monde islamisé. Pour eux : nos démocraties ont des mentalités de Dhimmis.

Un même rejet du multiculturalisme :

  • La vulgate islamiste ne tolère aucune forme de dialogue avec les autres religions. Leur discours est clair : il faut chasser les infidèles de la terre d’Islam. L’origine d’Al-Quaïda remonte à l’installation des bases Américaines dans le Golfe Persique : un sacrilège à leurs yeux.
  • Les islamobsédés ont la phobie du métissage. Il n’est pas rare que les discours racistes cohabitent avec l’islamophobie. Enfin, Breivik avait une haine farouche de la société multiculturelle. De plus, ils rejettent catégoriquement le dialogue interreligieux. La rencontre d’Assise de 1986 est généralement pour eux un scandale.

Un même projet politique : Le règne de la forme politique de leur religion sur un immense territoire perdu ou tombé dans la décadence :

  • La restauration du Califat pour Al-Quaïda.
  • Reconquérir la chrétienté, pour les chrétiens islamophobes. Le nom de certaines de leurs organisations en témoigne.

A noter sur ce dernier point : ces deux idéologies sont des nostalgies d’un empire perdu. Le Califat a disparu en 1918, l’essentiel du monde musulman est sous influence occidentale depuis lors (influence politique ou même seulement culturelle). De même, la notion de chrétienté a été balayée depuis la Révolution française et ses suites.

Une même vision noire du monde :

  • Al-Quaïda ne cultive aucune forme d’espérance.
  • Quand on regarde les sites et les blogs des obsédés d’l’Islam, on se demande si leurs auteurs ne sont pas de profonds dépressifs…Que des mauvaises nouvelles, aucune espérance…

Une culture de l’ennemi :

  • Tous les islamistes, a fortiori Al-Quaïda, entretiennent l’idée d’une lutte contre un ennemi juré, un « Grand Satan » : L’Occident avec les USA comme leader et Israël en poste avancé au Proche-Orient.
  • Les réseaux antimusulmans ont tous un adversaire qui revient sans cesse dans leur discours : l’Islam. Discutez avec un Islamobsédé, il ne restera pas trois minutes sans vous parler du « péril islamique ».

Il est bon de préciser que cette culture de l’ennemi est entretenue par des théories conspirationnistes. Pour les Islamobsédés, les démocraties trop molles avec l’Islam le sont à cause d’un complot des Francs-maçons. Pour les islamistes, une conspiration juive dirige l’occident. Il n’est pas rare de trouver des négationnistes parmi eux. Le gouvernement Iranien a d’ailleurs organisé des rencontres internationales négationnistes.

Oui…mais, m’objecterez-vous, les intégristes chrétiens n’ont pas envoyé d’avions contre les Tours géantes de Dubaï…C’est vrai, il y a beaucoup moins de terrorisme occidental que de terrorisme islamiste. Mais, hélas, nous avons aussi nos folies meurtrières, et avec les obsédés de l’Islam tout est possible. Les milices comme Dies irae se préparent pour une hypothétique guerre civile…Céderont-ils à l’impatience ? Espérons que non.

Sortir du choc des civilisations pour vivre ensemble.

La réalité ne ressemble en rien à celle décrite par les islamobsédés ni par celle des islamistes. Ce sont des raisonnements de désespérés devant un monde en mutation qu’ils n’acceptent pas. La chrétienté n’existe plus, le califat non plus…Pour eux c’est inacceptable !

Le choc des civilisations n’est pas inéluctable et il n’est pas souhaitable. La majorité des musulmans et des chrétiens ne demandent qu’à avoir une vie normale.

Il y a de vraies questions qui se posent avec le développement de l’Islam en France, mais ce n’est pas avec des obsessions morbides que nous régleront le problème, loin de là.

Le dialogue interreligieux, une laïcité bien vécue (n’ayant aucun rapport avec celle de 1905), la reconnaissance de l’identité de chacun sont des éléments pouvant construire un vivre ensemble durable car ils s’appuient sur des réalités.

Mais tout cela nécessite une réflexion de fond sur la laïcité. Ce sera l’objet d’un prochain article.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Par-delà Ben Laden et Breivik : vivre ensemble après le 11 septembre. »

  1. trop manipuler par les médias !!!! oui nous pouvons largement coexister sans qu’aucun se sente en danger! contente de voir des texte positifs et non discriminatoire envers une partie de la population ou une autre. Bravo pour l’article. NON à la haine !:(

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s